Message pour la nativité du Christ 2017.

N° de Prot. 2665

MESSAGE POUR LA NATIVITÉ DU CHRIST 2017

«Gloire à Dieu dans les hauteurs paix sur la terre et bienveillance parmi les hommes»

Bien-aimés Pères et Frères, chers enfants dans le Seigneur,

«Lorsque vint l’accomplissement des temps» (Gal. IV, 4), le moment opportun, le Fils Unique et Verbe de Dieu le Père s’est incarné et a fait Son entrée dans notre monde; Il s’est fait homme pour nous libérer de la perdition éternelle et nous accorder salut, gloire divine et adoption, le Royaume céleste. Il a fait preuve d’une condescendance insondable pour le genre humain, qui était malade d’âme et de corps. Il s’est fait Homme d’une Femme, de la Toute Sainte Vierge Marie, de la Mère de Dieu Toujours Vierge, comme l’avait prévu le Prophète Isaïe.

Son Incarnation qui a apporté la joie et le salut au monde entier et a coupé en deux l’Histoire – en «avant Jésus Christ» et «après Jésus Christ» le Christ – est le Mystère des Mystères, totalement inconcevable non seulement pour nous, les hommes, mais même pour les saints Anges:

Le Dieu Infini devient limité; Celui Que rien ne peut contenir, tient dans le Sein d’une Vierge; Celui Que les cieux ne peuvent contenir, fut contenu dans les Entrailles d’une Femme; Celui Qui est sans début a commencé, Celui Qui est hors du temps et Eternel est entré dans la relativité du temps; le Tout-Puissant est devenu un Nouveau-né faible et vagissant; Celui à Qui rien ne manquait, Qui n’avait besoin de rien,est tombé dans l’indigence, Sa Personne divine s’est revêtue de la nature humaine avec tous ses besoins, même les plus humbles, sauf le péché; le Riche s’est fait pauvre; Il est né dans une étable à Bethléem de Judée, Il a été emmailloté avec des haillons, et couché dans une Crèche , dans la «mangeoire» d’animaux dénués de raison; Celui Qui était plein de Gloire S’est humilié, S’est diminué et avili Lui-même, assumant l’apparence d’un esclave, sans cesser un instant d’être le Dieu de toute la création, Qui règne avec le Père et le Saint Esprit.

* * *

Pourquoi une si grande humilité? «A cause du grand amour dont Il nous a aimés» (Ép. II, 4), nous assure l’Apôtre Paul. Il s’est tellement humilié, parce qu’Il nous a aimé d’un amour immense, indescriptible, et a voulu nous sauver. L’humilité est l’amour mis en pratique. Et bien plus, Il nous a aimé, alors que nous étions encore Ses ennemis et non Ses amis. Et cela, parce que «Dieu est amour» (1Jean IV, 8). Il ne supportait pas de voir Sa créature déchue, tyrannisée et tourmentée au siècle des siècles. C’est pour cette raison qu’Il S’humilie tellement, afin de souffrir pour nous, et de nous libérer du péché, de la mort et du diable. Afin de nous révéler la «bienveillance» de Dieu, Sa «volonté antérieure», Son Dessein primordial, Sa disposition pleine de bonté et de bienveillance à notre égard. C’est pourquoi l’armée céleste des saints Anges chantait triomphalement et joyeusement pendant la nuit de la Nativité de notre Sauveur Jésus Christ dans la Grotte de Bethléem: «Gloire à Dieu dans les hauteurs paix sur la terre et bienveillance parmi les hommes» (Luc II, 14).

* * *

La condescendance de notre Sauveur Jésus Christ, Qui a illuminé les ténèbres, a réchauffé le froid hivernal et a porté la paix et la réconciliation aux rebelles, nous pousse à pénétrer avec piété dans Son Mystère divin; Il nous attire irrésistiblement à nous élever vers une rencontre divine avec Celui Qui est descendu et descend à chaque Divine Liturgie par l’entremise de Ses Dons précieux; et Il nous invite impérativement à nous conformer à Son exemple et à L’imiter dans la grandeur divine de Son humilité et de Son amour, c’est a dire à servir notre prochain, de la place – quelle qu’elle soit – qui nous a été assignée par Sa Providence.

Il nous a laissé et nous donne Sa paix; Il est notre Paix, le Réconciliateur et le Pacificateur. Il nous a réconciliés avec Dieu et avec les Anges, avec les hommes et avec nous-mêmes, dans la lumière de la connaissance de Dieu et de la vraie piété. Il désire et attend de nous tous, Ses fidèles, de tous les Chrétiens Orthodoxes, que nous n’en restions pas à cette dénomination et qualité si éminente et honorable, mais que nous montrions d’une manière effective que nous demeurons dans l’état béni de la paix et la réconciliation avec Lui, et avec les autres et avec nous-mêmes, dans le fond de notre âme.

Il nous faut être constamment attentifs et vigilants, car le danger nous guette toujours, soit de tomber dans l’erreur en ce qui concerne la piété de la Foi Véritable, soit de déchoir de la condition bénie de la réconciliation et de la paix et de succomber aux passions qui nous tentent,et de passer sous la domination du Malin, devenus de nouveau ennemis de Dieu et de notre prochain.

* * *

Bien-aimés Pères et Frères en Christ,

Dieu veuille que nous ne perdions pas la richesse des dons divins, que nous ne déchoyions pas de l’amitié et de la paix divines, que nous n’échangions pas les biens célestes pour les terrestres, les choses incorruptibles pour les corruptibles, les véritables et éternelles pour les mensongères et éphémères!

Mais que vivant dans un véritable repentir, dans la foi Orthodoxe et avec une conscience irréprochable, nous jouissions des biens que notre Dieu a préparé pour ceux qui L’aiment. Amen!

Nativité du Christ 2017

† L’Archevêque Kallinikos d’Athènes

et les Membres du Saint Synode